Mais c’est que ça bosse et ça ne le dit même pas

Avec tout ça, plein de trucs se passent et j’oublie de le dire, si c’est pas un monde, ça, mon bon monsieur !

Alors, tout d’abord, ma nouvelle Comme le sable dans le vent a été acceptée par La Madolière et fera donc partie de l’anthologie Robots qui doit sortir en décembre.

Je suis à peu près aussi heureux que cette jeune fille doit l’être

Ensuite, j’ai terminé depuis un bail ma nouvelle pour l’AT Quantpunk de Val Sombre, et je viens de terminer le premier jet d’une autre pour l’AT Avenirs Radieux de Rivière Blanche. Oh, et j’ai même pas parlé entre deux de celle que j’ai faite pour la revue Frontières – elle est pourtant super, y’a qu’un seul et unique protagoniste, et c’est un vieux grincheux !

Hmm… en les listant, je me rends compte que dans les quatre nouvelles, il est question de robots et de conscience. Ça serait drôlement bien si j’en faisais un sujet de roman, tiens… si j’arrivais à trouver une idée d’intrigue.

2 commentaires sur Mais c’est que ça bosse et ça ne le dit même pas

  1. Solange
    04/11/2014 à 15:58 (3 années de ça)

    que de nouvelles ! c’est vraiment cool je vois que ce format te conviens, qu’en est-il de ton roman ? tu poursuis tes corrections ?

    Répondre
    • Xavier
      04/11/2014 à 17:45 (3 années de ça)

      Le roman a été envoyé à trois groooosses maisons d’édition il y a peu, histoire de voir :)

Répondre